Covid-19 : le retour du télétravail “sanitaire” chez Publihebdos

Covid-19 : le retour du télétravail “sanitaire” chez Publihebdos

Après les annonces du Premier ministre et du ministre de la Santé, vu la situation sanitaire, un CSE extraordinaire s’est tenu en vidéoconférence, ce jeudi 9 décembre 2021.

Il s’agissait d’une présentation du plan d’activité qui s’appliquera du 13 décembre 2021 au 7 janvier 2022.

Au nivreau du télétravail volontaire, la phase d’expérimentation entamée par Publihebdos, qui devait courir jusqu’à fin décembre, est suspendue et, par là même, l’indemnisation de 2,50 € par jour qui l’accompagnait. Seule court encore la préconisation pour les femmes enceintes. 

Le télétravail est circonscrit aux postes télétravaillables donc pas aux postes d’accueil (comme lors des précédents télétravail sanitaires) mais bien à Hebdoscom.

Dans les ateliers, la règle est de limiter la présence à la moitié de l’effectif maxi avec prise en compte des spécificités locales. Il sera donc possible de faire deux semaines sur les 4 jusqu’à la date du 7 janvier en télétravail. 

Francis Gaunand s’est dit opposé à un télétravail à 100%, il le limite donc à deux jours par semaine. Et pour la direction, le télétravail ne doit pas empêcher le terrain pour les journalistes et les commerciaux.

Bien sûr, il y a toujours la possibilité pour des raisons de réseau, de matériel, où psychologiques de ne pas souhaiter le télétravail : ce sera à voir avec la DRH pour une dérogation. 

Les consignes sont enfin de suspendre tout moment de convivialité jusqu’au 7 janvier afin de limiter les interactions sociales, idem pour les réunions ou formations sauf cas exceptionnels.