Catégorie :Non classé

SOIRÉE MUNICIPALES : une journée débutée = une journée récupérée !

Les journalistes de Publihebdos étant soumis au forfait-jour, aucune règle de temps de travail minimum ne doit leur être appliquée. Il est donc demandé à chacun d'être particulièrement vigilant sur la récupération de cette soirée. Toute journée débutée devra donner lieu à une journée de récupération. Pour nos deux syndicats CFDT et Info'Com CGT, il est hors de question de se voir imposer des demi-journées de récupération. N'oubliez pas non plus que le temps de repos entre deux journées de travail doit être de 11 heures... Faites circuler l'information dans vos rédactions, téléchargez et imprimez notre tract :

Lire la suite

NAO 2020 : aurait pu mieux faire…

Ce n'est pas encore signé, mais la NAO Publihebdos s'achève sur un compromis : > Prime Macron : 1000 € pour les salaires inférieurs à 1900€ et 700 € jusqu'à 4500€. > Augmentation générale : + 0,8% le 1/04 et +0,7% au 1/10. > Mesure complémentaire : augmentation à 12% de la prime d'ancienneté des employés, ce qui représente un gain d'environ 400€/an pour environ 160 salariés. Nous voulions un peu plus : la prime Macron à 1 000 € pour tous les salariés aux revenus inférieurs à 4 500 € brut, 2% d'augmentation pour tenir compte de l'évolution réel…

Lire la suite

Manifestons notre exaspération !

APPEL A LA MOBILISATION DES SALARIES DE PUBLIHEBDOS Si la réforme des retraites cristallise aujourd’hui la colère sociale, à Publihebdos, les raisons du mécontentement sont nombreuses. C’est pour cela que l’intersyndicale CFDT, CGT et SNJ invite l’ensemble des salariés à rejoindre le mouvement de protestation du mardi 17 décembre 2019. Dans les rédactions, les ateliers, les services administratifs, le même constat est dressé : progression insuffisante des salaires, alors que l’entreprise continue de dégager une rentabilité hors du commun dans le secteur de la presse et de l’éditionsurcharge récurrente de travailreconnaissance insuffisante des efforts des salariés.trop de précarité, avec un…

Lire la suite

Réforme des retraites : la CFDT appelle les salariés de Publihebdos à se mobiliser le 17 décembre

Afin que le gouvernement renonce à toute mesure d’âge et rouvre les discussions pour un système de #retraite universel qui soit réellement juste, la CFDT Publihebdos appelle l’ensemble des travailleurs à se mobiliser le 17 décembre ! Une réforme plombée par l’obsession budgétaire Malgré les alertes de la CFDT, le Premier ministre a imposé des mesures d’âge inutiles et injustes à travers l’instauration d’un « âge d’équilibre » dès 2022. Pour la CFDT, une ligne rouge a été franchie. Cette disposition remet en cause la promesse du président de la République de ne pas faire de mesure d’âge. Ce sont…

Lire la suite

NAO : 1% d’augmentation pour tous et un avantage sur les tickets resto…

Chers collègues de Publihebdos, Les NAO (Négociations Annuelles Obligatoires) ont abouti péniblement ce jeudi 23 mai 2019 à un consensus à Publihebdos. Après 4 mois d'âpres discussions, syndicats et direction ont finalement trouvé un terrain d'entente pour une augmentation générale de 1% pour tous  les salariés ainsi qu'une prise en charge par la direction des tickets restaurant à hauteur de 55%, soit 5% de plus qu'actuellement. Il aura fallu batailler ferme et un front syndical uni pour faire bouger la direction de Publihebdos qui n'envisageait que des miettes à offrir à ses salariés. Ces mesures prendront effet au 1er juillet…

Lire la suite

L’élection au CSE de Publihebdos place la CFDT en tête

La CFDT arrive en tête du premier tour de l’élection au nouveau Comité social et économique (CSE) de Publihebdos, ce mardi 26 mars 2019. Tous collège confondu, elle termine en effet avec 40,58 % des suffrages, largement devant le SNJ, avec 30,99 % (toutefois majoritaire dans le collège des journalistes) et la CGT, avec 28,43 %. D’ores et déjà, la CFDT dispose donc de 5 titulaires : 2 dans le collège des ouvriers et employés (Karine, Le Journal des Sables et Pascal, Voix du Jura) ; 2 dans le collège des journalistes (Véronique, Le Réveil Normand) et Laurent (L’Hebdo de…

Lire la suite

NAO : premier round le 14 mars

NAO - PUBLIHEBDOSNégociations annuelles obligatoires, c'est bientôt ! Chaque année, les organisations syndicales proposent leurs revendications à la direction.  Elles sont principalement sur la revalorisation des salaires, MAIS pas que ... La CFDT est attachée à l'égalité professionnelle, la qualité de vie au travail (QVT), une bonne gestion des emplois et des parcours professionnels... La CFDT réclame des augmentations générales de salaire, la mise en place de la retraite progressive, l'installation d'un CET "compte épargne temps", une meilleure prise en charge par l'employeur des titres restaurants (60 % et 40 % salariés) ... N'hésitez pas à contacter vos élus : cfdt.publihebdos@gmail.com Les…

Lire la suite

Négo travail sur internet : un accord en vue

Après neuf longues séances de négociation, un accord est enfin en vue concernant le travail des journalistes de Publihebdos sur internet, en remplacement de l'accord précédent dont le montant de la prime était largement insuffisant. Ce nouvel accord porte sur un montant annuel de 1000 € brut par an (contre 200 précédemment), rétroactif au 1er janvier 2019. Soit 83,33 € par mois. Cette prime s'ajoute à l'engagement de la direction d'améliorer les dotations en matériel : Augmentation du volume de data de 3 à 10 Go par mois (effective depuis le 1er janvier 2019) Renouvellement du parc des smartphones sur…

Lire la suite

1% d’augmentation de branche au 1er novembre 2018

L'accord NAO 2018 de la branche PHR a été signé par l'ensemble des organisations syndicales, jeudi 27 septembre. Il prévoit une augmentation générale de 1% applicable au 1er novembre 2018, sur les salaires réels pour les journalistes, sur les minimas de branche pour les autres catégories. 1%, c'est trop peu, alors qu'ensemble, les organisations syndicales avaient demandé 3 %, constatant une inflation de 2,3% sur les 12 mois glissants (de juillet à juillet) et une prévision d'inflation autour de 1,7% pour l'année 2018. Mais c'est mieux que les 0,5% de la première proposition patronale... Pour justifier cette politique sociale plutôt…

Lire la suite